Bleach Wiki
Advertisement

Sōya Azashiro (痣城宗谷, Azashiro Sōya), aussi connu sous le nom de Kenpachi Azashiro (痣城剣八, Azashiro Kenpachi) est un Shinigami connu pour être le 8e Kenpachi ainsi que l’un des plus grands criminels de l’histoire de la Soul Society.

Apparence[]

En contraste avec son titre de Kenpachi, Azashiro a une apparence douce et docile. Il a de longs cheveux noirs, attachés en queue de cheval avec une bande d’or, à l’exception de deux mèches tombant de chaque côté de son visage. Son regard est impassible, en accord avec sa personnalité sérieuse et indifférente.

Personnalité[]

Azashiro est un homme sérieux et taciturne, ne s’exprimant uniquement quand c’est nécessaire. Il n’engage jamais de longues discussions et il est très indifférent du monde qui l’entoure. Pour lui, les Shinigamis sont les pièces d’un engrenage dont le but est d’exterminer les Hollows afin de préserver l’équilibre du monde. Il déteste radicalement les Hollows et souhaite plus que tout les exterminer. Son but est modifier la conscience et les âmes des humains avec son Bankai afin de les « purifier » de leurs sentiments négatifs et donc empêcher leur transformation en Hollow.

Aptitudes et Compétences[]

Azashiro est l’un des plus puissants Shinigamis n’ayant jamais existé, considéré d’ailleurs par Aizen comme le « meilleur Shinigami de l’Histoire ». Il a vaincu le 7e Kenpachi, Kenpachi Kuruyashiki en un seul coup lors de leur duel. Il surpasse de loin ses pairs dans la maîtrise des 4 modes de combat des Shinigamis et son Bankai qui lui permet d’invoquer plusieurs techniques du Hadō de niveau #90, sans incantation, ou encore de fusionner avec tout et n’importe quoi afin d’en adopter les caractéristiques font de lui un combattant virtuellement invincible.

  • Pouvoir Spirituel Élevé : Étant un ancien Capitaine des 13 Divisions, Azashiro possède un fort pouvoir spirituel.

Zanpakutō[]

Urozakuro-Spirit

Croquis d’Urozakuro

Le nom de son Zanpakutō n’est pas clair. Celui de son Bankai, Urozakuro (雨露柘榴, Rosée de Pluie) est souvent utilisé comme étant le nom de son pouvoir car celui-ci n’existe qu’en état de Bankai. Le nom d’Urozakuro désigne plus le nom du Bankai que celui du Zanpakutō lui-même. La forme scellée de ce pouvoir est inconnue. Shunsui Kyōraku pense qu’Azashiro n’a jamais montré son Zanpakutō en personne, et quand ce dernier fut confronté au Central 46 à ce propos, il dira : « Je l’ai déja montré ». Kyōraku a également noté que les gens diraient "pour expliquer cela d'une manière spécifique qu’il a en effet gardé son Zanpakutō sur lui, mais qu’il n’est pas directement visible." L'esprit du Zanpakutō d'Azashiro s'est révélé être une femme aux cheveux violets coiffés d'une manière digne d'une princesse royale traditionnelle, avec un collier en or avec plusieurs brins pendants de l'avant. Deux ceintures violettes entourent ses joues, couvrant ses deux yeux, en forme de X. Elle porte un kimono violet clair avec deux ceintures sombres qui montent et descendent les deux bords du kimono, tous deux de couleur violet foncé avec un motif de diamant en or. Le kimono est décolleté, mettant en valeur sa poitrine. Il est maintenu lié par un obi rose avec un motif fleuri dans un ruban. D'après ce qui a été vu, l'esprit du Zanpakutō d'Azashiro est plutôt grossier et sadique, en comparaison de son maître calme et réfléchi. Même lorsqu'elle parlait avec Sōsuke Aizen, un dangereux criminel d'une force immense, elle ne lui parlait qu’en se moquant de lui avec du sarcasme. Elle a suggéré qu'Azashiro vole le Hōgyoku d'Aizen en le déchirant de sang froid, de ses orteils aux vaisseaux sanguins derrière ses yeux. De plus, elle semble être profondément entichée de son maître, trouvant toujours une excuse pour faire tourner ses bras autour de lui d'une manière séduisante.

  • Shikai : L’admettant lui-même, Azashiro ne connaît pas la phrase de libération de son Zanpakutō. Sous sa forme Shikai, il a la forme d’un sabre ordinaire, se rapprochant même de l’apparence d’un Asauchi standard.
  • Capacité Spéciale du Shikai : Unique à Urozakuro, le Shikai ne possède pas de capacité propre et est, au contraire, entièrement dépendant du Bankai. Sous sa forme Shikai, tout le Reishi avec lequel Azashiro a fusionné en Bankai ressort de son corps et prend la forme d’un sabre. En faisant ça, il sacrifie son puissant bouclier pour une lance toute aussi puissante.
  • Bankai : Urozakuro (雨露柘榴, Rosée de Pluie)
  • Capacité Spéciale du Bankai : Le pouvoir du Bankai d’Azashiro est de fusionner avec tout ce qui l’entoure et de le contrôler. Ce pouvoir s’accorde avec tout et toute chose, même le ciel et la terre. D’après Yoruichi Shihōin, le monde intérieur d’Azashiro est constamment fusionné avec le monde extérieur. Du coup, deviner sa location exacte est impossible. Elle a essayé, en vain, de le repérer mais à chaque fois qu’elle tenta de déterminer sa position, elle ne pouvait pas trouver plus précisement que : « Il est dans le Seireitei ». Azashiro utilise ce pouvoir pour fusionner son être avec plusieurs portions du Seireitei, faisant du Seireitei une partie de lui-même. Aussi, ses sens sont aussi partagés avec ceux de son environnement et Azashiro peut ressentir tout ce qui se passe dans le Seireitei. Peu importe que ce soit vivant ou mort, organique ou pas, Azashiro peut fusionner avec deux substances ou plus encore. Il peut également fusionner avec des substances qui ne soient pas physiques, comme des substances mentales ou spirituelles. Les 5 sens peuvent être donc sous son contrôle, en théorie. Un exemple marquant a été quand il a fusionné ses sens avec l’air du Seireitei, lui permettant de savoir, voir et entendre tout ce qui se passe à l’intérieur du Seireitei. En utilisant cette capacité, Azashiro serait capable de contrecarrer le Shikai d’Aizen, Kyōka Suigetsu, qui a pourtant le pouvoir d’hypnose absolue mais qui serait inutile face au pouvoir du 8e Kenpachi. Dans un mode de combat défensif, Azashiro peut fusionner avec l’air afin qu’aucune attaque de ses adversaires ne puisse le toucher. Il peut utiliser cette technique afin de se téléporter d’un endroit à un autre en un temps record, lui donnant l’impression de maîtriser l’espace-temps. Le degré auquel Urozakuro lui permet de fusionner son être avec ses cibles est vaste, de sorte que certains exemples de cette capacité peuvent être démontrés comme si Azashiro n'avait rien fait du tout, ou plutôt l'effet qui a été mis en mouvement n'est pas perceptible, alors que dans d'autres circonstances, le pouvoir de fusion devient visiblement évident une fois que l'effet est mis en action.
    • Seitai Yūgō (生体融合, Biofusion) : L’une des techniques les plus puissantes de son Bankai. C’est avec elle qu’il a tué en un seul coup Kenpachi Kuruyashiki, le 7e Kenpachi. Bien que les spécificités de cette technique n’aient pas été clairs, elle lui permet de fusionner avec le corps de son adversaire et de le détruire de l’intérieur. En revanche, il semble prendre des dégats en effectuant cette technique.
    • Utsusu (写す, Copie) : Azashiro est capable de copier et dupliquer ses mains et sa bouche plusieurs fois et à plusieurs endroits en même temps. En faisant ça, il peut des centaines de fois des sorts de Hadō de niveau #90, tels que Kurohitsugi ou encore Ittō Kasō en même temps, pouvant surpasser facilement un grand nombre d’ennemis et vaincre un adversaire du niveau d’un Capitaine très aisément.

Faiblesses[]

  • Constitution Physique : À cause de la sur-utilisation de son Bankai, Azashiro est un homme faible physiquement. Il est incapable de s’entraîner physiquement lorsqu’il est en Bankai. Il est si faible qu’il pourrait théoriquement se faire terrasser par une brute du Rukongai.
  • Destruction des Morceaux Spirituels : Quand Azashiro fusionne avec quelque chose, il y imprime instinctivement un fragment de son âme. Du coup, quand cette chose est détruite, le fragment imprimé l’est aussi. Quand Uryû Ishida a absorbé les particules spirituelles présentes dans les constructions du Seireitei, Azashiro a eu une souffrance immense en réaction parce qu’il avait fusionné avec le Seireitei. En utilisant plusieurs Gigai comme extensions de lui-même pour invoquer le Kidō sacrificiel interdit, Ittō Kasō, les corps du Gigai ainsi que la partie de son âme en eux sont sacrifiés dans le processus.
  • Absorption de Pouvoir : En Bankai, bien qu'il puisse éviter presque toute sorte d'attaque lorsqu'il est fusionné avec l'air, Azashiro est toujours vulnérable aux pouvoirs qui peuvent absorber son Reiatsu, tels que le Zanpakutō de Yumichika Ayasegawa, Ruri'iro Kujaku.

Passé[]

Des centaines d’années auparavant, la Soul Society était bien différente de celle que l’on connaît dans l’ère contemporaine avec des mœurs plus cruelles et archaïques. Les Familles Nobles se disputaient le pouvoir sans pitié et sans égard pour leurs pairs. Les perdants de cette lutte acharnée étaient mis à mort avec des crimes inventés de toutes pièces avant d’être envoyés sur un site d’exécution.

Celui était un trou de plusieurs mètres de profondeur, où les condamnés devaient combattre un Hollow de la même manière que celle d’une arène de gladiateurs devant un public cruel et moqueur. Si les condamnés parvenaient tout de même à survivre à leur combat, ils étaient envoyés dans le Dangai sans papillon de l’Enfer, revenant donc à les exiler pour l’éternité.

Depuis plusieurs générations, la famille Azashiro était devenue une famille noble notamment grâce à sa maîtrise du Zanjutsu (Combat à l’Épée) et leurs capacités au Kidō. Mais dès lors, ils ne comptaient plus que sur leur patrimoine financier et sont devenus faibles et corrompus. Le jeune Sōya n’était pas différent. Mais sa grande sœur, elle, voyait le monde autrement. Elle était fière de l’histoire glorieuse de leur famille et tenait particulièrement à ce qu’elle et son petit frère intègrent les 13 Divisions et deviennent de puissants Shinigamis. « L’argent peut disparaître mais la fierté, elle, dure pour toujours ». Tel était sa devise.

Mais Sōya n’était pas intéressé par tout ça. Pourquoi devrait-il combattre des Hollows ? Mais il adorait le sourire de sa sœur, elle était pure. Elle était la seule personne respectable de leur famille. Il ne craignait donc pas de devenir un Shinigami s’il pouvait encore voir sa grande sœur lui sourire. Mais plusieurs familles nobles ont conspiré contre les Azashiro et ont fait arrêter toute la famille avec de fausses preuves avant de les envoyer sur le site d’exécution.

Azashiro Child

Le jeune Sōya, terrifié par le Hollow qui tue sa sœur

Devant combattre un Hollow chacun leur tour, les 342 membres du clan se firent tour à tour décimer par ce monstre, trop faibles pour lui résister. Les autres nobles, spectateurs, se contentent de rire de cette scène répugnante. Sōya et sa sœur ont été les derniers de leur famille à être envoyés dans le trou. Le jeune homme craignait de devoir combattre sa sœur à mort. L’idée avait bien été proposée mais ce sera finalement un combat contre le Hollow qui sera adoptée. Selon les bourreaux, un combat entre 2 Azashiro serait ennuyant, tellement cette famille est devenue faible. La sœur de Sōya demanda donc aux nobles de les laisser partir s’ils remportaient leur combat car ils auraient la preuve que les Azashiro ne sont pas tous faibles.

Les deux enfants sont envoyés au combat et le jeune Sōya était bien trop apeuré et se contentait d’observer le brave combat de sa sœur. Malgré le courage de cette dernière, elle se fit arracher le ventre par le Hollow. Avant de mourir, elle lâcha un dernier sourire à son petit frère en demandant de devenir un puissant Shinigami avant d’invoquer le Hadō #73 - Sōren Sōkatsui, un sort qu’elle ne maîtrisait pas encore, résultant en une explosion qui pulvérisa son corps et celui du Hollow.

Sōya fut submergé par le chagrin et hurlait de désespoir. « Pourquoi est-elle morte ? Pourquoi elle ? Pourquoi ai-je survécu et pas elle ? Elle était la seule qui était pure parmi nous ! C’est elle qui aurait dû vivre ! » Son calvaire n’était pourtant pas terminé car les nobles ont demandé à ce qu’on renvoie un Hollow supplémentaire dans le trou. Les nobles riaient aux éclats. Ils avaient envoyé 342 personnes, le clan et leurs serviteurs, à l’abattoir. Leur plaisir n’était cependant pas achevé. Ils en voulaient plus. Plus de sang. Leurs visages montraient au jeune Sōya que sa sœur était morte pour rien.

Ce détail changera à jamais la mentalité du garçon pendant qu’un autre Hollow rentre dans le trou. Pendant un moment, les spectateurs ont cru que Sōya avait été dévoré par le monstre mais l’un des nobles tomba dans le trou et fut vaporisé par la barrière qui le bouchait. Effrayés, les autres nobles tentèrent de fuir mais furent incapables de bouger. Leurs pieds furent piégés par le sol comme si celui-ci était vivant. L’un des nobles a regardé dans le trou et remarqua une faille dans le mur et une autre dans la barrière protectrice, comme si le condamné avait tenté d’éviter la Pierre de Seki. Puis il se tourna vers ses compères et vit Sōya, debout, parmi eux.

Lorsque le chef de l’Onmitsukidō se méfia du fait que l’exécution n’ait toujours pas été terminée, il s’est rendu sur les lieux et fut accueilli par la vue d’innombrables cadavres. Ils avaient été exécutés de toutes les manières imaginables. La seule chose vivante était le Hollow. Le chef a rapidement rapporté les faits au Central 46, qui ont donné la responsabilité au Hollow et l’ont condamné à mort avant de faire fermer le site d’exécution.

Sōya, seul survivant de ce massacre, erra dans le Rukongai. Il avait tué les nobles de la manière la plus horrible. Mais il ne sentait pas mieux pour autant. La vengeance n’avait pas apaisé son chagrin. Cela n’a pas ramené sa sœur. Il ne lui reste que deux choses désormais : son nouveau pouvoir et l’héritage de sa sœur. Il erra pendant des années, se cachant de l’autorité du Seireitei, accompagné seulement du rire de son Zanpakutō.

Histoire[]

Spirits Are Forever With You[]

Tome 1[]

Pendant que Kyōraku et Kuruyashiki étaient entrain de parler, Azashiro les interpelle. Les 2 Capitaines sont intrigués par ce personnage et le 7e Kenpachi lui propose même un verre mais il est interrompu par une femme qui crie l’identité du Kenpachi à son camarade avant de rire bruyamment. Kuruyashiki demande à la femme de s’éloigner, ce qu’elle fait ; non sans lui souhaiter qu’il perde son combat. Sōya s’exprime à son tour et lui dit qu’il a entendu qu’il pouvait devenir un Kenpachi s’il terrasse le précédent devant plus de 200 témoins. Kuruyashiki lui confirme cette rumeur et Azashiro le défie donc en duel sur le champ. Il est même prêt à attendre que le 7e Kenpachi soit plus sobre. Un des soldats présents se moque de lui en se demandant si le challenger veut mourir. Quant aux autres témoins, dont Kyōraku, ils sont particulièrement inquiets et choqués lorsque Kuruyashiki accepte le défi et laissent de la place pour les deux combattants. Les spectateurs sont particulièrement intrigués par le challenger qui ne possède même pas de Zanpakutō et Kuruyashiki demande à Kyōraku d’être témoin du combat. Le 8e Capitaine interpelle le challenger et lui dit qu’il y a d’autres moyens de devenir Capitaine, ce à quoi lui répond Azashiro qu’il n’a aucun intérêt pour les petites conversations. Kyōraku prévient également le 7e Kenpachi de faire attention à son adversaire car son absence de Zanpakutō ne veut pas dire qu’il ne sait pas se battre en lui citant le cas de Tessai Tsukabishi, aussi puissant qu’un des 13 Capitaines. Mais en voyant le sourire de Kuruyashiki, il sait qu’il ne peut pas l’arrêter. Sōya demande s’ils peuvent commencer. Le champion lui répond que c’est le cas et ils engagent le combat. L’instant suivant, du sang jaillit du corps de Kuruyashiki ; comme si une tornade de lame avait éclaté son corps de l’intérieur. Personne n’a pourtant vu Azashiro bouger ni même lancer un sort de Kidō. Il n’avait même pas de Zanpakutō. Le challenger vient pourtant de battre, à la surprise générale Kenpachi Kuruyashiki, devenant donc le 8e Kenpachi.

Lorsque Akon et Lin discutent du sort de Mayuri au Central 46, ils citent le nom d’Azashiro en disant qu’il est prisonnier du Muken, le 8e et dernier niveau de la prison souterraine aux côtés d’autres prisonniers tous redoutables, comme Sōsuke Aizen.

Prisonnier dans le Muken depuis sa défaite face à Ichigo Kurosaki, Aizen est scellé et ne ressent aucune sensation, comme s’il était dans le néant. Pourtant, quelques parties de son sceau vont se défaire à l’un de ses yeux, sa bouche et l’une de ses oreilles. Alors qu’il aurait fallu des heures à un prisonnier ordinaire pour pouvoir retrouver la possibilité de parler, Aizen y arrive immédiatement et aperçoit, dans la pénombre, une lanterne ainsi qu’une silhouette qui ne lui est pas inconnue. Aizen l’appelle par son nom puis par son titre avant que la femme derrière lui suggère à Azashiro d’arracher le Hōgyoku du corps d’Aizen. Sōya lui répond de rester silencieuse avant de répondre au Renégat qu’il aucun intérêt pour le Hōgyoku ni même pour ses crimes avant de lui demander ce qu’il se passe dehors. Aizen lui rétorque qu’Azashiro est l’un des rares hommes sur qui Kyōka Suigetsu est inefficace et qu’il peut voir et ressentir ce qui se passe là haut, même dans sa condition. Il ne sait donc pas ce qu’il pourrait lui dire. Azashiro veut savoir ce qu’il y a en dehors du Seireitei et lui pose des questions sur sa défaite car il ne s’attendait pas à ce qu’il perde face à Ichigo Kurosaki. Aizen lui répond que sa défaite est arrivée à un moment où il est dèsordonné et que c’est une expérience significative, dont il devrait vivre. Azashiro le contredit en lui disant qu’il ne partage pas cet avis. Aizen lui dit qu’il sera prêt à répondre à ses questions, si besoin, et Azashiro le remercie étant qu’il ne doit pas avoir beaucoup d’intérêt à faire ça. Aizen le contredit à son tour en lui disant que prédire ses actions en fonction des questions qu’il va lui poser sera un bon moyen de passer le temps. Azashiro se fond alors dans l’air, éteignant la lanterne et recouvrant à nouveau le Muken de ses ténèbres absolues.

Plus d’une demi-journée après l’attaque des Arrancars, Azashiro rentre dans la boutique Silver Dragonfly, dirigée par Ginjiro Shirogane, ancien Vice-Capitaine de la 6e Division. Il pose un sac de sous sur le comptoir avant de s’adresser à Mareyo Ōmaeda. Il la complimente et lui dit que son clan est bon à rien et qu’elle devrait quitter sa famille pendant qu’elle le peut encore.

Ayant eu la nouvelle que sa petite sœur se disputait avec le Capitaine de la 11e Division, Marechiyo Ōmaeda accoure vers la boutique en pensant que Mareyo se disputait avec Kenpachi Zaraki. En arrivant, il voit Azashiro quitter calmement le magasin après avoir fait la remarque à Mareyo. Cette dernière le suit en lui demandant s’il a des différents avec sa famille. Azashiro lui dit que non, mais que pour lui, les Ōmaeda « sont un gaspillage d’espace en tant que nobles ». Le Vice-Capitaine de la 2e Division est alors surpris de voir que l’homme n’est pas Zaraki et lui dit que porter un haori sans autorisation est un crime grave. Azashiro lui dit qu’il sait tout cela et commence à partir. Mais Ōmaeda tenta de le retenir avant d’être soudainement propulsé dans les airs par une force invisible avant de retomber brusquement au sol. Azashiro lui dit qu’il n’aime pas les combats et le met en garde grâce à cette action qui a dû lui montrer la différence de force qui les sépare.

Prenant peur instanément avant de se calmer, Marechiyo dégaina son Zanpakutō avant de dire à sa sœur de se mettre à l’abri. C’est alors que Ginjiro immobilisa Azashiro avec le Bakudō #63. Les protagonistes sont rejoints par le père de Marechiyo, Marenoshin Ōmaeda, qui attaqua l’ancien Capitaine avec le Bakudō #75. Ginjiro enchaîne avec le Bakudō #61 puis Marenoshin achève l’immobilisation d’Azashiro avec le Bakudō #81.

Azashiro demande à ses adversaires pourquoi ils l’ont attaqué. Marenoshin lui répond qu’il sait que c’est un évadé du Muken et qu’il lui reste encore 19 000 ans de peine d’emprisonnement à purger et qu’il ne laisse pas un individu tel que lui parler à sa fille. Soupirant, Azashiro dissipe très facilement les 4 sorts de liaison en lui demandant pourquoi il l’a attaqué, tout en sachant qui il était et que de telles attaques ne lui ferait aucun dégat. C’est alors que Urozakuro fait son apparition et demande à Azashiro pourquoi il perd son temps ici à bavarder avec une petite fille, insinuant même qu’il voudrait la protéger, là où il n’a pas pu le faire à l’époque. Sōya lui rétorque de se taire et s’adresse à Ginjiro et lui dit qu’il a laissé une bourse sur son comptoir pour rembourser la dette qu’il devait à sa famille avant de s’en aller en un éclair.

Après la nouvelle de son évasion qui a fait le tour du Seireitei, une assemblée qui réunit les 13 Capitaines a lieu. Seul Ukitake est absent. Soi Fon fait son rapport : « Kenpachi Azashiro s’est échappé du Muken. Les autres prisonniers sont toujours en captivité. » Cette nouvelle ébranle Unohana et Kyōraku mais aussi Rose, Shinji et Kensei qui connaissent son nom. Rose dira qu’un incident le concernant s’est produit il y a plus de 200 ans et Kensei ajoute qu’il était officier à l’époque. Byakuya dit qu’un Kenpachi perd son titre lorsqu’il est vaincu par son successeur qui est proclamé à son tour « Shinigami le plus puissant » après le Capitaine Général. Mais il a entendu qu’il y avait eu une exception. Yamamoto confirme qu’Azashiro est cette exception. Il a été envoyé au Muken sans avoir été vaincu et le titre de 9e Kenpachi a été donné à son Vice-Capitaine de l’époque. Kyōraku ajoute que personne n’a jamais vu son Zanpakutō malgré le fait que tout le monde sait qu’il en a un. Il ajoute aussi que Azashiro veut peut-être redevenir Kenpachi.

Plus tard, Yumichika pista une essence spirituelle étrange qui le mena à un ancien lieu d’exécution, lui rappelant d’ailleurs sa défaite face à Ganju Shiba. Il est alors interpellé par Azashiro qui lui dit que ce trou qui servait de lieu d’exécution est un gaspillage d’espace avant de lui dire qu’il aurait pu gagner contre Ganju à l’époque. Mais Yumichika est agacé par le fait que son interlocuteur porte le haori du 11e Capitaine, que seul Zaraki devrait porter. Azashiro dit à Yumichika que Zaraki n’est pas digne du titre de « Kenpachi » car il n’en a jamais battu un vrai, selon lui. Il a même perdu contre Ichigo Kurosaki avant que celui-ci débloque son Bankai. Insulté, Yumichika libère son Shikai et essaie d’attaquer Azashiro, en vain. Son pied s’enfonce dans le pavé de pierre comme dans du sable mouvant et ses manches s’enroulent autour de lui, ce qui l’immobilise. Son Zanpakutō se met alors à flotter jusqu’à la main d’Azashiro avant de reprendre sa forme scellée.

L’ancien Capitaine demande alors à Yumichika pourquoi il cache la véritable forme de son Zanpakutō à ses alliés. Voyant sa motivation de ne perdre faire honte à la 11e Division et plus particulièrement à Zaraki, il assure qu’il gardera le secret. Il garde en revanche le Zanpakutō de celui-ci et s’éloigne avant de se faire moquer une nouvelle fois par Urozakuro qui lui fait remarquer qu’il parlait beaucoup pour quelqu’un de taciturne et de lui dire que sa première année de Capitaine s’est très bien passée pour lui. Mais le fait qu’il ait tué Kuruyashiki avec une arme invisible et non une épée traditionnelle a trahi la confiance de ses hommes et des autres Shinigamis. Faisant fi de cette énième remarque insistante de la part de son Zanpakutō, il lui ordonne de disparaître de sa vue. Il est ensuite interpellé par Yumichika qui lui demande à qui il parlait. Il lui rétorque qu’il parlait tout seul. Yumichika lui demande alors pourquoi il ne l’achève pas. Azashiro lui répond que les seuls ennemis des Shinigamis sont les Hollows et qu’ils ne devraient pas s’entretuer. Il lui rendra en revanche son Zanpakutō qu’une fois qu’il aura fini ce qu’il a à faire.

(À suivre)

Répliques[]

Sōsuke Aizen) « Pour m'assurer que je n’obtienne pas une réponse sans valeur, je vais te le dire avant de commencer... Je ne m'intéresse pas aux péchés que tu as commis, et je ne me soucie pas du pouvoir du Hōgyoku. De telles choses sont un gaspillage en ma présence. »

(à Sōsuke Aizen) « Le sentiment de la défaite ne peut pas être compris par quelqu’un tel que moi »

Voir aussi[]

Sōya Azashiro est un personnage apparu dans le roman Spirits Are Forever With You, histoire annexe de Bleach en 2 Tomes, pour commémorer les 10 ans de la licence. Aucune traduction officielle n’est encore parue en anglais ou en français mais est tout de même disponible en version originale sur Amazon sur ce lien.


Une traduction non-officielle des 2 Tomes a été faite par Lams Stark, disponible sur ce lien.

Advertisement